Conseil pratique

Les mille et une vertus du poivre

Entre thérapie et bien-être

Par Karine Blanc

Douleurs dentaires, problèmes digestifs, nausées, rhumatisme… le poivre possède d’innombrables bienfaits sur la santé.

Depuis l’Antiquité jusqu’à la découverte des moyens de réfrigération, le poivre servait à conserver les viandes. On l’utilisait également pour aseptiser l’eau – aujourd’hui, la science a prouvé que le poivre est un puissant antiseptique. C’est pour cette raison que les anciennes recettes nous conseillent d’ajouter des grains de poivre pour bouillir les viandes ou les cuire en sauce. Le poivre est aussi très présent dans la médecine chinoise, ainsi que dans la médecine hyaluronique.

Une abondance de vertus

Au XVIe siècle, Thibault Lespleigney, apothicaire à Tours, loue ses vertus excitantes, aphrodisiaques – toujours reconnues de nos jours – et digestives. Au XIXe siècle, les personnes anémiques ou anorexiques consomment du poivre à l’apéritif, pour ses vertus toniques, tonifiantes et fébrifuges (qui luttent contre la fièvre). Associé à un peu d’acide arsénieux, le poivre entre également dans la composition des « pilules asiatiques », administrées contre la lèpre.

De plus, on lui reconnaît des vertus stimulantes et antiseptiques sur les systèmes digestif et circulatoire. Le poivre augmente la sécrétion de suc pancréatique, ce qui lui confère une action digestive sur les hydrates de carbone et les graisses. Il lutte même contre les nausées, les ballonnements, les flatulences, le manque d’appétit et la constipation.

L’huile essentielle distillée à partir des fruits du poivrier est antiseptique, antibactérienne et fébrifuge. Elle soulage rhumatismes et douleurs dentaires. Par ailleurs, la pipérine possède des vertus anti-convulsives.

Mon astuce : en cas de coupure, déposez du poivre concassé ou moulu sur votre plaie. Le sang cessera de couler, et vous éviterez les infections.

Comment bien utiliser le poivre ?

1. Ne jamais cuire un poivre

Pour préserver toutes ces vertus thérapeutiques – et les saveurs du poivre –, reste à suivre quelques principes de base. En tout premier, il ne faut jamais faire cuire un poivre ! La cuisson développe en effet son piquant, au détriment de ses saveurs aromatiques, de sa puissance. De plus, le poivre cuit irrite les intestins.

2. Favoriser les poivres en grain

Deuxième règle essentielle : préférez les poivres en grain et non moulus. Pourquoi ? Parce que dans un poivre moulu, vous n’aurez pas que du poivre ! Vous trouverez (en plus d’un poivre de piètre qualité) de la poussière de poivre mais aussi des poils de rats, des mégots de cigarettes… Bien souvent, le poivre qui sert de base au poivre moulu, appelé aussi poivre gris, a été stocké pendant des années dans des hangars ouverts aux quatre vents. Et, pour le rendre plus digeste, il a certainement été irradié ! D’ailleurs, malgré les idées reçues, ce n’est pas le poivre qui fait éternuer, mais la poussière de poivre ! La qualité d’un poivre provient, en réalité, de sa fraîcheur, c’est pour cette raison je l’achète de récolte en récolte. Elle est liée aussi – sauf exception – à la grosseur, la densité et la régularité de son grain.

3. Des pots bien fermés

N’achetez jamais de poivres ou d’épices exposés à l’air libre. De la même manière que vous n’achèteriez pas une bouteille de vin ouverte, les poivres et épices doivent être protégés dans des contenants fermés, au risque d’être éventés. J’ai fait le choix d’un packaging tout en transparence car mon produit est beau et je suis fière de vous le montrer mais il ne faut pas exposer vos tubes au soleil afin de ne pas altérer la couleur et le goût.

4. Gare aux mélanges !

e sélectionne, avec une grande attention et avec passion, des poivres aux saveurs et aux typicités bien particulières. Chaque région, chaque terroir a son identité, ce serait une hérésie de les mélanger ! Un peu comme si l’on mélangeait du vin blanc avec du vin rouge.

5. Éclater sans écraser

Le poivre aime être éclaté, et non écrasé. C’est la raison pour laquelle nous avons conçu le poivrier nomade à piston de Sarabar. Avec lui, le poivre est éclaté et sa mouture irrégulière. À défaut, je vous conseille d’utiliser un mortier.

Partez à la découverte

Tous nos articles
A la découverte d’un mélange d’épices magique…
Voyage

A la découverte d’un mélange d’épices magique…

Le Zaatar, ou Za’tar ou Zathar
Découvrir
Le Curcuma roi des Epices !
Histoire

Le Curcuma roi des Epices !

A la découverte de l’or jaune de Madagascar !
Découvrir